Heurist : une base de données générique pour les sciences humaines et sociales

Beaucoup de projets en humanités numériques – individuels autant que collectifs – nécessitent une infrastructure capable de gérer des données de recherche qui sont généralement riches, hétérogènes, imparfaites et fortement interconnectés. Tandis que la création d’une base de données simple avec entrée/sortie basique est abordable par quiconque, il faut bien plus pour faire un système à la mesure de nos données et utile à nos besoins. Tout Système d’Information (S.I.) pour un projet en humanités numériques, même ‘simple’, doit permettre des requêtes complexes, le rendu de résultats interactifs et éditables (lecture, liste, décompte, carte, réseau etc.), l’export de données en divers formats, la durabilité, et éventuellement un modèle pour le travail en groupe et/ou la publication sélective de données sur le web. Son élaboration, habituellement complexe, nécessite des connaissances techniques approfondies et un temps de programmation important, avec des risques non-négligeables d’échec total ou partiel.

Heurist est un service gratuit basé sur une base de données Open Source (MySQL) qui permet de répondre à la plupart des besoins des programmes de recherche. Élaboré depuis 13 ans dans le cadre des travaux de recherche du professeur Ian Johnson en collaboration avec des dizaines de projets de recherche en sciences humaines, il vise à redonner contrôle sur son système d’information au chercheur plutôt qu’à l’informaticien. Parfaitement adapté aux données riches, hétérogènes et interconnectées, il fournit une large gamme de fonctions analytiques dès les premières étapes de création de la base de données. Un chercheur peut de manière autonome dans un navigateur web et sans programmation – quelquefois en moins d’une journée – construire et même publier sur le web ses ensembles de données avec un jeu de fonctions de traitement, de recherche et des modes de représentation complexes (ce qui nécessiterait par ailleurs des semaines de programmation hautement technique). Les données multi-langues (y compris caractères non-latin et droite-gauche) sont aussi pris en charge, même si l’interface de base est en anglais pour le moment.

Une fois construite, la plupart de bases de données sont difficilement modifiables et coûteuses à maintenir (serveur, mises-à-jour, résolution d’erreurs…etc.). Heurist, parce qu’il n’y a qu’un seul point d’entretien par service, permet la mise-à-jour des bases de données locales au fur et à mesure que le logiciel évolue, et l’accès rapide et sans effort aux nouvelles fonctions mises en place par la communauté. Heurist initialement déployé sur les serveurs de l’université de Sydney est aujourd’hui déployé sur les serveurs de la TGIR Huma-num (description: HeuristNetwork.org,

La plateforme est disponible à l’adresse suivante heurist.huma-num.fr.

Remonter le temps