La plateforme de Webmapping GEO

La plateforme de webmapping GEO du consortium Paris Time Machine, mise en place initialement dans le cadre du programme ANR Alpage puis reprise dans le cadre du programme transversal ArcheoFab – Bassin parisien de l’UMR 7041 Archéologies et Sciences de l’Antiquité (ArScAn), constitue un outil clé du consortium PTM.

Notre plateforme intègre une infrastructure WebSIG hébergée par la TGIR Huma-Num et basée sur différentes applications (DynMap anciennement et actuellement GEO) acquises et maintenues sur ses serveurs par la TGIR. Ce dispositif de webmapping transactionnel, respectant les standards de l’information géographique ouverte (OGC, INSPIRE), permet à tous les acteurs du consortium qui le souhaitent de disposer à la fois d’un catalogue de données spatio-temporelles sur l’espace Parisien dans le temps long (plus de 100 couches de données couvrant une période chronologique allant des périodes les plus anciennes à l’actuelle) et de disposer d’un espace autogéré pour gérer et développer les ressources et les données spatiales de leur projet. Les interfaces d’accès aux données, HTML 5 et responsive design, sont construites à la demande et intègrent des fonctions avancées de géotraitement permettant l’analyse, la visualisation et l’édition des données. Le back office permet de gérer et d’administrer de façon coordonnée des entrepôts de données (MYSQL, POSTGRE, ORACLE) mobilisables selon les besoins et permettant de générer des flux respectant les grands standards (WMS, WFS, WMTS, TMS…etc.).

Ce dispositif déjà mis en œuvre pour de nombreux projets, notamment le programme ANR Alpage (Alpage : analyse diachronique de l’espace Parisien) ou le programme européen Rurland constitue ainsi un outil de diffusion de cartes thématiques et de cartes et plans anciens géoréférencés, qui peuvent maintenant être partagés et réutilisés pour d’autres projets. Actuellement, plus d’une vingtaine de projets ont été portés sur la plateforme GEO allant bien au-delà du cercle Parisien. Tout en respectant l’autonomie de chaque projet associé, cette offre de service permet de normaliser ad minima les données pour constituer un ensemble interopérable et partageable de référentiels et d’informations spatiales au format Inspire et de favoriser les bonnes pratiques tout en permettant aux projets de recherche de disposer d’un outil souple et puissant de traitement de l’information spatio-temporelle.

Remonter le temps